Museo di Triora 5 Autres sections

Autres sections

En entrant dans les locaux sur le Corso Italia, après avoir passé la billetterie, on trouve quatre salles consacrées au territoire entourant Triora et à son histoire locale :

Arts et artisanat

Au fond de la salle, en entrant sur la droite, la vieille cloche de la collégiale semble sonner implacablement les minutes. À droite, les poupées en plastique rappellent une époque heureuse, lorsqu’une usine de poupées a été installée dans le village en 1965.

Dans une vitrine au centre de la pièce se trouvent des documents de grande importance historique, dont un livre de chœur en parchemin ou antiphonaire du chanoine du Triora Giovanni Maria Capponi.

Dans la grande vitrine latérale se trouvent deux magnifiques accordéons fabriqués par l’entreprise Salas de Stradella, dont a longtemps joué Domenico Meneghìn Alberti di Grattino, né en 1896, aveuglé par des blessures subies pendant la première guerre mondiale.

Archéologie

À l’aide de quelques cartes, de légendes et de moulages, il présente les résultats de ses recherches sur une période de plusieurs années. Bien qu’aujourd’hui la plupart des objets trouvés soient exposés au musée de Sanremo, au Palazzo Borea d’Olmo, il reste plusieurs objets funéraires recueillis sur les ossements de pas moins de quatre individus dans l’Arma della Gastea et des fragments de deux ou trois vases à bouche carrée et d’autres vases à empâtement, ainsi que des ossements, découverts dans la Tana della Volpe à Loreto, datant du Néolithique moyen (3800-3000 av. J.-C.).
Enfin, une carte archéologique indique commodément les sites des découvertes.

Faune

La zone du Triora est une zone de grand intérêt zoogéographique, également parce qu’elle représente la limite nord de diverses entités apennines, la limite sud d’autres espèces à distribution alpine, la limite est de diverses formes méditerranéo-occidentales ou provençales, et la limite ouest d’autres entités à distribution est-européenne.
(Prof. Enrico Martini)

Dans cette salle, de nombreuses espèces de rapaces et d’oiseaux, de rongeurs et de grands mammifères sont exposées.

Mémoires

Dans cette salle, le visiteur peut observer une collection thématique de manuels, d’études historiques, de non-fictions et de fictions sur la magie, la sorcellerie et l’Inquisition.

En descendant le couloir, on tombe sur deux grandes planches avec des morceaux de bois qui se chevauchent et s’entrecroisent : ce sont les Portes du Palais des Sorcières de Triora, réalisées par l’artiste local imaginatif Riccardopittore.

Enfin, les photos placées le long des murs rappellent des souvenirs, dont certains sont encore vivants et indélébiles, un long voyage de nostalgie pour les choses perdues et pour la simplicité des actes quotidiens.

Salle dédiée à Margherita Brassetti

Le souvenir de Margherita Brassetti est encore vivant dans l’esprit des personnes âgées. Ses activités caritatives, ses difficultés et sa vie sont relatées dans ses journaux intimes, ses photographies et ses ciliciens, mais surtout dans les écrits de ses amis les plus proches et dans les petites pensées que ses écoliers lui ont dédiées lors de ses funérailles.

Les habitants de Trios, en guise de remerciement, ont voulu lui dédier cette petite pièce pleine de souvenirs et d’objets lui ayant appartenu, dont une photo géante d’elle, un gramophone, de nombreuses photographies et cartes postales, le lit où elle s’est couchée, un couvre-lit, un chandelier religieux et, surtout, ses précieux journaux intimes et quelques instruments de flagellation avec lesquels elle se punissait lorsqu’elle estimait avoir commis un « péché ».

Vous êtes chercheur et/ou intéressé par le matériel historique ?

Voir les diverses publications, le catalogue d’objets, les documents et les photographies historiques.